Afzender: Télésphorus Buyssens, Adinkerke
Geadresseerde: Monsieur Cailteux

 

Mon cher Monsieur Cailteux,

Mieux vaut tard que jamais! Heureusement que pour nous excuser, nous trouvons encore des proverbes. MMrs Hyde et Loof n’ ont pas dû s’ en servir, car plus empressés que bibi, ils vous ont certainement déjà donné de leurs nouvelles.

A mon tour maintenant, et oyez mes faits et gestes. A Adinkerke tout est bondé: plus un chat n’ y trouve logis. MMrs Heyde, Loof et Van Mol- de quelles influences, diable, ont-ils donc pu disposer ?- ont occupé les trois dernières places…. Mais le reste de la caravane, bibi en tête, a dû se rabattre sur La Panne, également prise d’ assaut. Heureusement la réalité n’ a pas répondu à nos appréhensions. Quoi ? je m’ attendais à de la paille, et je trouve un bon lit! Je me figurais la popote, et je mange à une table bien servie! «Console-toi, mon vieux, me suis-je dis : pourvu que tu trouves bon souper et bon gîte, sois content». Seulement je ne trouve pas… le reste, retenu à Calais; et ça, c’ est une autre paire de manches.
Enfin on ne s’ en fait plas: on les aura et c’ est le principal.

J’ ai appris avec satisfaction par Mr Loof que vous vous plaisez bien à Calais Vieux Bassin et que le service y marche selon vos désirs: tant mieux! Mais je profite également de cette occasion pour vous faire parvenir deux notes: la 1ère que je vous prie d’ envoyer à Mme van der Auweraa, contrôleur; la 2ème la liste des wagons belges rencontrés pendant mon séjour à Calais Vieux bassin et que je vous prie de remettre à Mr de Caestekker, à qui j’ ai parlé de cette question et qui certainement voudra bien continuer cette statistique. Mr Masy, remplacé pendant son absence par Mr Van der Auweraa, tenait énormément à recevoir deux fois par mois la liste des wagons belges rencontrés à Calais Vieux Bassin au cours des manœuvres: il voulait surtout que les numéros fussent personnellement annotés par le s/chst, pour qu’ aucune erreur ou négligence ne se glissât dans les indications.

Pour le reste, tout va bien, signé Canrobert. Et si ce dénoûment, mon cher Monsieur Cailteux, devrait vous paraître par trop ex abrupto, veuillez m’ en excuser. Il nous est strictement défendu de parler service. Du reste, si je devais vous en parler, je devrais vous dire que je suis toujours à la recherche du plus grand commun diviseur. Je désespère le trouver pour le moment. Dès que je réussis, je vous dirai le résultat.

Entretemps je vous souhaite à vous et à votre famille bonne santé et bon séjour à Calais.
Veuillez également transmettre mes compliments à MMrs Van Eeckhoorn et De Caestekker ainsi qu’ aux autres agents du bureau.
Votre dévoué,
T.B.