Afzender : Michaux
Geadresseerde : Monsieur Buyssens

Mon cher Monsieur Buyssens,

Nous nous demandons ce que vous êtes devenu, sous la nuit du désert, et si vous n’ avez pas complètement oublié La Panne ? Nous serions heureux de recevoir de vos nouvelles et, certes, vous devez, en ce moment, être bien placé pour pouvoir nous écrire des choses intéressantes.

Ici rien de particulier. Le bureau du groupe s’ effrite  et se trouve bien réduit. Il fait monotone, on ne discute plus. C’ est un vrai bureau de conspirateurs. Pour ma part, je regrette bien votre départ.

D’ un autre côté, le contingent du mess augmente, nous sommes douze parmi lesquels des turbulents que nous pourrions comparer aux jeunes caniches qui n’ ont pas encore fait leur maladie.

Nous sommes tranquilles pour le moment, mais il parait qu’ Adinkerke encaisse de temps en temps.

Quel soulagement pour tous les cœurs quand cette interminable guerre cessera !

Ci-joint 2 journaux en retour, avec tous mes remercîments, ainsi que quelques enveloppes promises.

Nous vous souhaitons bonne chance et bonne santé.

Dans l’ attente de vous lire nous vous serrons cordialement la main.

Michaux

 

 

P.S. Votre ami Théo me prie de vous remettre ses amitiés et de vous dire qu’ il a de la bûche ! Il espère également que vous ne manquerez pas de tenir le voir lorsque vous viendrez encore à La panne.